LES HORMONES DE GROSSESSE ET LEURS EFFETS

Lors de votre grossesse, vous vivez un chamboulement hormonal qui est souvent pas sans conséquence (bouffée de chaleur, irritabilité, contractions, pleurs…).
Mais à quoi servent-elles précisément ?

LES HORMONES NE DÉTERMINENT PAS LES COMPORTEMENTS, MAIS LES FAVORISENT

Après la fécondation entre un spermatozoïde et ovule, l’embryon va s’implanter et donner le début du « bouleversement » hormonal, et ce pendant 9 mois.

Ces hormones permettent d’assurer le développement et la nutrition du fœtus.

En simplifiant, les hormones sont des messagers, transportés par le sang, qui transmettent des informations de leurs lieux de fabrication jusqu’à un organe cible. Elles sont fabriquées dans le cerveau (hypophyse) et par d’autres organes (ex : les glandes thyroïdes, les glandes surrénales, les ovaire et le placenta).

La gonadotrophine chorionique humaine (HCG) :

Connue comme l’HORMONE de la grossesse (via test urinaire ou sanguin), elle est sécrétée dès les premiers jours par les cellules du futur placenta. Elle assure le maintien du corps jaune pour qu’il puisse produire de l’œstrogène et de la progestérone.

Dès les premiers jours qui suivent la fécondation, est sécrétée en grande quantité. Le corps jaune va ainsi pouvoir continuer de produire des œstrogènes et de la progestérone permettant le maintien de l’embryon et l’arrêt des règles pour les 9 prochains mois.

Son taux est doublé lors de grossesse gémellaire. Elle peut entrainer des nausées, et ce, sur les 3 premiers mois puisqu’ensuite son taux diminue.

L’Oestrogène : 

En duo avec la progestérone, son taux peut être aussi multiplié par 1000 au cours de la grossesse ! Sécrétée par le corps jaune puis par le placenta, elle permet l’augmentation du volume sanguin utile pour l’alimentation de l’embryon. Les glandes surrénales du fœtus fabriquent une hormone qui se transformera en œstrogène lors de son passage à travers le placenta. Via son action relaxante sur les différents tissus du corps, cette hormone favorise la croissance de l’utérus et les débits circulatoires.

Elle participe à la préparation à la lactation, donne une meilleure qualité des phanères (peau de pèche, cheveux volumineux, ongles en santé) et aussi de l’apparition de la ligne brune/blonde sur le ventre. Elle peut provoquer de la rétention d’eau, une hypersensibilité de l’odorat, l’apparition de nausée, du « masque de grossesse » et de l’acné. La peau peut se retrouver plus fine sous l’action de l’œstrogène : veillez à hydrater votre peau avec des crèmes ou huiles hydratantes pour prévenir des vergetures.

La Progestérone :

Produite en grande quantité par l’ovaire puis le placenta, elle assure l’implantation de l’embryon et l’épaississement de la paroi utérine.

Elle a un effet  « décontractant » sur les parois veineuses, entraînant une hypervolémie corporelle (augmentation du volume sanguin) physiologique durant la grossesse.

A partir du 4ème mois, la progestérone placentaire est métabolisée aux 3/4 dans l’organisme maternel, le 1/4 restant par le fœtus. Couplé avec l’œstrogène, elle favorise le développement des glandes mammaires et la lactation. Une partie de la progestérone est par ailleurs utilisée par le bébé pour la fabrication d’autres hormones comme l’adrénaline et la testostérone.

Les sentiments d’épanouissement et de plénitude, d’envie de dormir viennent aussi de la PG. Elle peut engendrer le relâchement des muscles lisses (comme les intestins, le cœur) entraînant constipation, reflux, mauvais retour veineux et évanouissement par baisse de tension. Son taux chute brutalement en fin de grossesse afin de permettre la contraction des fibres musculaires de l’utérus durant les contractions.

En conclusion : si les œstrogènes stimulent l’organisme, la progestérone aura un effet calmant sur le corps de la femme enceinte.

L’Hormone placentaire lactogénique ou Hormone galactogène placentaire (HPL) :

Sécrétée par le placenta, elle apparaît après la diminution du taux. Elle prépare la lactation et favorise le développement du fœtus en lui assurant un apport énergétique suffisant (sous forme de glucose).

Si son taux diminue, il peut révéler une éventuelle souffrance fœtale.

L’Ocytocine :

Secrétée par l’hypophyse (dans le cerveau), elle stimule les contractions de l’utérus en vue de la naissance du bébé mais aussi les contractions des muscles entourant les canaux galactophores pour la lactation.

Pendant l’accouchement, sa sécrétion est périodique et brève. Les pics d’ocytocine augmentent en fréquence selon l’avancée dans le travail.

Après l’accouchement, elle permet la rétractation de l’utérus pour qu’il retrouve sa taille et place initiales.

Vous pouvez en recevoir via une intraveineuse de manière artificielle pour vous déclencher ou renforcer vos contractions. On l’administrera après l’accouchement pour limiter les risques d’hémorragie de la délivrance. Elle favoriserait l’attachement entre la maman et son bébé et l’empathie.

La Prolactine :

Secrétée par l’hypophyse (dans le cerveau), elle stimule les alvéoles du tissu glandulaire du sein pour la fabrication du lait.

Son taux est 5 à 10 fois plus élevé en fin de grossesse.

Cette hormone empêche également le retour de vos règles (retour de couches).

La prolactine favorise le comportement de nidification, le sentiment d’un être protecteur et attentif. Via cette hormone, les endormissements du bébés sont plus rapides et les sommeils plus nombreux et donc la récupération de la mère sera meilleure.

Les Hormones thyroïdiennes :

Sécrétées par la glande thyroïde maternelle, elle permet de fournir les hormones nécessaires pour le développement et la croissance du fœtus (notamment osseux et nerveux) ; ce jusqu’à ce que le fœtus prenne le relais vers la 20ème semaine de grossesse.

Si son taux est trop faible, il y a un potentiel risque de nanisme ou de retard mental.

Les Endorphines :

Sécrétées par le cerveau, elles permettent à la future maman de supporter la douleur de l’accouchement.

Elles encouragent également la maman à suivre son instinct pour accoucher, en entraînant la prise de contrôle par son cerveau « primitif ».

Elles permettent donc d’apporter l’apaisement, le flottement, la béatitude.

Et l’accouchement ?

Lors de l’accouchement, le taux de progestérone (PG) chute brutalement : les contractions peuvent alors commencer.

L’ ocytocine entraîne les contractions,  l’endorphine maintien la douleur supportable et enfin, le pic d’adrénaline en phase finale permet la délivrance. Après l’accouchement, les taux hormonaux régressent pour revenir à a normale progressivement (sauf la prolactine pour l’allaitement).

Qu’elles soient parfois usantes et gênantes, ces hormones sont donc essentielles à la bonne évolution de la grossesse, au développement du bébé et à l’accouchement.

La chute brutale de toutes ses hormones après l’accouchement peut expliquer ces moments d’abattements et de désarroi que beaucoup de jeunes mamans connaissent. Vous pouvez retrouver d’autres informations et conseils sur le post partum et l’apport de l’ostéopathie dans ce 4ème trimestre trop souvent négligé.

hand-love

L'OSTEOPATHIE POUR LA FEMME ENCEINTE

La grossesse est une période importante, remplie de changements comme vous avez pu le voir.

L’ostéopathe peut accompagner la future maman afin que celle-ci se sente en confiance, libre de tout mouvement, équilibrée au cours des mois, et prête pour l’accouchement.

Mais son rôle ne s’arrête pas à cet accouchement : le post-partum est une période essentielle où il est primordial que la nouvelle maman puisse retrouver un équilibre corporel. 

De plus, c’est le moment idéal pour maman et nouveau-né de faire le check up post-accouchement ! 

Pour plus d’information, retrouvez mon article sur le post-partum qui vous éclairera cette prise en charge spécifique et à quel moment vous devriez consulter. 

PLURIDISCIPLINAIRE

PLURIDISCIPLINAIRE

Je travaille en collaboration avec Christine HUSTACHE (Naturopathe), Dr Géraldine GAIRARD -DANTIN (Acupunctrice) et Sandrine ALEJANDRO (Sophrologue) dans le suivi spécialisé des femmes enceintes.

Cette approche pluridisciplinaire permet de prendre en charge la femme enceinte en travaillant tous les domaines pouvant lui apporter un bien-être au cours de la grossesse mais aussi pour l’enfant et le post-partum !

Atonama B
Atonama B
2020-11-21
Avis vérifié
Manon Garioud m'a permis de me soulager de mes douleurs pelviennes dues à l endometriose en quelques séances. Spécialisé sur le sujet, elle utilise des méthodes douces et efficaces et apporte des conseils multiples pour soulager rapidement les douleurs.
Juliette H
Juliette H
2020-11-01
Avis vérifié
Alicia Lbd
Alicia Lbd
2020-10-12
Avis vérifié
je suis venue consulter pour un problème de mâchoire, je recommande vivement Manon Garioud, elle est très professionnelle, efficace et à l'écoute
Anne Darsau
Anne Darsau
2020-10-07
Avis vérifié
Un professionnalisme hors pair, une écoute incroyable, Mme Garioud est une excellente ostéopathe, d'un naturel rassurant, d'une extrême douceur, allez y les yeux fermés ! Je recommande au delà des 5 étoiles !
Melouka Melouk
Melouka Melouk
2020-10-07
Avis vérifié
Très bonne professionnelle. Je la recommande chaudement. Pédagogue, efficace et sympa. J'ai suivi ses conseils pour le quotidien et je constate de vrais améliorations.
Clémence De Freitas
Clémence De Freitas
2020-09-22
Avis vérifié
Après avoir fais plusieurs osteopathe elle est de loin la meilleure de toute très gentille et prend le temps necessaire , je souffrais énormément de la mâchoire depuis 10 ans , en 2 séances les résultats sont surprenants, je la recommande vivement.
Cec N
Cec N
2020-09-22
Avis vérifié
Excellente adresse !! Des soins spécifiques dans des spécialités rares dans la profession, bref, des mains en or et en prime des conseils pour le quotidien ! Toujours à l'heure, cette thérapeute assure en plus le suivi de consultation par mail avec rappel des conseils et exercices utiles pour continuer de progresser à la maison.... Je recommande !!
Camille Simaniva
Camille Simaniva
2020-09-06
Avis vérifié
Manon Garioud est la première personne à avoir su déceler certains dysfonctionnements qui me causait des douleurs pelviennes chroniques avec pollakiurie depuis 3 ans. Sans porter aucun jugement elle a su prendre le temps de m’écouter et de m’expliquer chaque points que nous allions travailler. Grâce à toutes ses compétences j’arrive enfin pour la première fois à retrouver une << vie normale>>. C’est une véritable professionnelle.
Maëlle Massimo
Maëlle Massimo
2020-08-24
Avis vérifié
Je consulte Manon depuis plusieurs années et à chaque fois le même bien-être en sortant de la séance et ceci pendant plusieurs semaines ensuite
Réjane Gaonac'h
Réjane Gaonac'h
2020-08-18
Avis vérifié

AUTRES ARTICLES

AUTRES ARTICLES

MES 14 CONSEILS POUR MIEUX VIVRE LA MENOPAUSE
COMMENT MIEUX VIVRE SA MENOPAUSE AVEC L’OSTEOPATHIE ?
MES 9 CONSEILS LORS DE TROUBLES DE FERTILITE
MES 16 CONSEILS EN CAS DE VULVODYNIE, VESTIBULODYNIE, VAGINISME ET DYSPAREUNIE
OSTEOPATHIE BEBE ET CANAL LACRYMAL
MES 20 CONSEILS POUR LE RGO DE VOTRE BEBE
error: Content is protected !!

Dr Géraldine Dantin-Gairard

Acupunctrice

Ostéopathie et Acupuncture, une alliance efficace

Nos deux professions se complètent par sa vision globale de la personne. Nous établissons ensemble un traitement multidisciplinaire spécifique à la problématique de notre patient pour l’aider selon différents niveaux (physique, émotionnel, tissulaire…). 

L’acupuncteur regardera les endroits clés énergétiques du corps et l’ostéopathe s’occupera plus de la mécanique (dit « somatique »).

Nous travaillons main dans la main sur : 

  • Les douleurs aigues et chroniques, 
  • Les douleurs vives et/ou inexpliquées ;
  • Les troubles respiratoires et ORL ;
  • Les troubles de fertilité chez l’homme et la femme ;
  • Les troubles digestifs, urinaires et gynécologiques ;
  • Les troubles anxiodépressifs, le stress, le burn-out, la dépression et les troubles émotionnels…

Pour obtenir des résultats plus durables ou complets l’acupuncteur référera le patient chez l’ostéopathe, et inversement ou les deux approches seront envisagées dans le même temps pour optimiser la récupération du patient.

N’attendez plus pour aller mieux !

Liens  : 


« L'acupuncture - une médecine ancestrale au service de notre santé »


« C'est pas sorcier - Ostéopathie, acupuncture : comment ça marche ? »


Prendre rendez-vous

CHRISTINE HUSTACHE

NATUROPATHE

Je travaille depuis plus d’un an et demi avec Christine HUSTACHE, naturopathe. 

Pourquoi ? Parce ce que l’ostéopathie et la naturopathie sont deux thérapies 100% complémentaires par leur vision holistique du patient ! Mieux encore, la naturopathie peut intervenir là où se trouvent les limites de l’ostéopathie et inversement!

La Naturopathie et ses bienfaits…

La naturopathie connait un essor ces dernières années.  Tout comme l’ostéopathie, la naturopathie prend en considération tous les aspects de la personne replacée dans son environnement et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur sa cause et même la cause de la cause !

Médecine avant tout préventive, la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels grâce à 3 piliers majeurs :  la nutrition, l’exercice physique et la gestion des émotions.

Lors d’une séance naturopathique, Christine établit un bilan révélant votre niveau de vitalité, vos surcharges/carences, vos déséquilibres. Puis, elle vous donnera des conseils qui VOUS seront adaptés, afin de rétablir et renforcer vos capacités d’auto-guérison et vous ramener vers un bien-être total. 

Une équipe à vos côtés :

Nos deux professions permettent de prendre en charge, autant du point de vue de «l’extérieur » (ostéopathie) que de « l’intérieur »(naturopathie) les altérations et indications suivantes :

  • L’accompagnement de la grossesse, le post partum, visite périnatale du nourrisson,
  • L’accompagnement d’états dépressifs, le stress, l’anxiété, certains troubles du sommeil et de l’attention…
  • Troubles vasculaires : hémorroïdes, congestion veineuse, œdèmes, jambes lourdes…
  • Troubles digestifs : dysbiose intestinale, constipation, diarrhée, ballonnement, RGO, troubles hépato-biliaires, candidose…
  • Troubles gynéco-urinaires : cystites, troubles de fertilité, l’énurésie, douleurs de cycles, ménopause, andropause, trouble érectile, endométriose …
  • Douleurs pelvi-périnéales : névralgie pudendale, névralgie clunéale, syndrome myofascial du périnée/bassin, douleur de rapport sexuel, vaginisme…
  • Troubles respiratoire et ORL : asthme, allergies, rhinites, sinusites, vertiges, migraines, céphalée, acouphène, douleur de mâchoire…
  • Le suivi sportif : optimisation des entrainements, compétitions, récupérations, stratégie alimentaire 
  • La prévention : la possibilité du bien vieillir et du « mieux » être de manière générale.

Autres actions de la naturopathie : 

• Le sevrage tabagique, désordres et intolérances alimentaires, prise en charge obésité

• Les déséquilibres hormonaux, syndrome de fatigue chronique, gestion du sommeil,

• La réflexologie plantaire, drainage lymphatique bien être, massage « DETOX »


Lien vers son site


Prendre rendez-vous

KEVIN POULETTE

PRATICIEN EN HYPNOSE ET PNL

Depuis 2019, je travaille en équipe avec Kévin Poulette, diplômé d'une licence en psychologie et certifié en hypnose Ericksonnienne et en PNL de l’école Psynapse. Installé dans un cabinet à Montsevroux et se déplaçant sur tout Le Grand Lyon depuis le 1er avril 2017, Kévin Poulette est spécialisé dans l'accompagnement par l'hypnose et la PNL

  • L’hypnose Ericksonienne est une technique qui vous accompagne pour l’accomplissement d’objectifs personnels.
  • La PNL (Programation Neuro-Linguistique), quant à elle, est une technique d’approche qui aide les personnes à atteindre leurs objectifs. La PNL vient donc en complément. Quand l’hypnose s’adresse à l' inconscience, la PNL vous fait travailler de manière consciente.

Les 2 méthodes sont cependant plus que complémentaires. En effet, elles peuvent être abordées de manière indépendante l’une de l’autre, puisqu’elles possèdent toutes deux leur propre efficacité. Cependant, ils ne seront que plus efficaces en coopération avec d'autres outils thérapeutiques tels que l'ostéopathie, la sophrologie etc.

Quels sont les objectifs que l'hypnose et la PNL peuvent vous permettre d'accomplir :

  • gestion des émotions
  • arrêt du tabac
  • deuil
  • gain de confiance en soi
  • angoisse et anxiété
  • phobies
  • et beaucoup d'autres

Lien vers son site