Vous retrouverez ci-après plusieurs conseils pour vous aider à mieux gérer et soulager vos douleurs vulvaires/vaginales.

Ces conseils sont un complément à la prise en charge médicale et pluridisciplinaire que je vous invite à faire pour ces douleurs. Retrouvez mon article ZOOM SUR LA VULVODYNIE ET LA VESTIBULITE PAR VOTRE OSTEO et sur le VAGINISME.

Médecin :

Consultez votre gynécologue pour écarter toute cause médicale, réaliser un examen gynécologique et d’autres examens supplémentaires si besoin médecins des centres antidouleurs.

L'ostéopathie

Un suivi ostéopathique peut amener à de bons résultats sur les vulvodynies et vestibulodynies. Pensez à bien choisir votre thérapeute car peu d’ostéopathes sont à l’aise et ont de bons résultats dans les douleurs pelviennes de ce type. Retrouvez ici mon article sur les douleurs vulvaires.  

Kinésithérapie et suivi avec sage-femme :

Les techniques de rééducation du périnée par méthode manuelle ou via une sonde biofeedback, pratiquées par les sages-femmes et les kinésithérapeutes pelviens, sont des traitements assez efficaces puisqu’ils apprennent à la patiente à se relâcher et reprendre possession de son périnée.

Auto-massages faits par la patiente :

Je vous laisserai questionner votre sage-femme ou votre kinésithérapeute pelvien pour avoir des conseils encore plus précis à ce sujet. Les massages en intra-vaginal permettent (selon les patientes et selon les douleurs) d’assouplir petit à petit la zone et de diminuer les douleurs. A priori, la position accroupie serait la plus facile pour masser votre vestibule ou l’intérieur de votre vagin.

Hygiène corporelle :

Choisissez un gel douche/savon adapté pour laver votre zone intime, en évitant tout produit contenant de l’alcool ou des substances irritantes.

Ne réalisez pas de douche vaginale.  Faites une unique toilette par jour, avec de l’eau tiède ou froide (selon votre préférence), avec des mouvements doux. Séchez délicatement la zone avec votre serviette après votre douche/bain.

Hygiène intime :

Evitez tout papier toilette parfumé, déodorant ou parfum intime, lingettes intimes, ou tampons. Privilégier les serviettes hygiéniques si possible en coton pur bio ou les culottes menstruelles.

Vêtements et sous-vêtements : portez des vêtements amples (pas de pantalons serrés ou de jeans), et des culottes en coton ou en microfibres (pas de string ou de dentelles). Lavez vos sous-vêtements avec des produits adaptés pour peaux sensibles si besoin.

Rapports sexuels :

Avant tout rapport, vous pouvez prendre un temps pour vous relâcher et faire de la relaxation/cohérence cardiaque auparavant.

Avant le rapport, vous pouvez appliquer une crème anesthésiante 10-15 minutes avant le rapport.

Utilisez un lubrifiant adapté (regardez la composition en évitant tout produit chimique ou conservateur si possible) pendant les rapports sexuels. Lors des rapports sexuels, n’hésitez pas à communiquer avec votre partenaire et préférez les positions où l’angle de la pénétration réduit vos douleurs.

La respiration, la communication, la patience et l’utilisation de coussin peuvent vous aider à être plus à l’aise lors des rapports. Après le rapport, urinez et rincez votre zone intime avec une eau fraiche pour calmer les douleurs/brulures. Vous pouvez également appliquer une crème ou une huile calmante après les rapports.

Le froid ou le chaud :

Le froid a une action anti-inflammatoire et anti-douleur. Lors de crise, vous pouvez tester ce conseil en appliquant doucement une poche de gel froide ou un gant frais sur votre zone intime (en externe uniquement) pour soulager vos douleurs.
Le chaud a une action myorelaxante. Je conseille mes patientes à placer une bouillotte sur leur ventre ou sur le bas ventre.

Alimentation :

C’est un élément clé lors de vulvodynies : il est essentiel d’aider votre flore vaginale pour réduire l’inflammation locale et permettre une régénérescence cellulaire locale. Privilégiez une alimentation anti-inflammatoire (éviter laitages, pain, viande rouge, sucres rapides et augmenter votre consommation de légumes verts) et des compléments spécifiques pour les vulvodynies.

A ce sujet, je travaille avec une naturopathe Christine Hustache pour faire des bilans complets adaptés aux patientes ayant une vulvodynie.

Hydratation :

Une bonne hydratation est essentielle pour respecter les besoins de votre corps et assurer une meilleure élasticité des tissus pelviens !

Le système digestif :

Une constipation est un trouble digestif qui démontre une problématique de digestion par vos intestins mais aussi potentiellement des forces de pression/tension sur la zone pelvienne, périnéale et notamment anale.

En résumé, la constipation ou tout trouble digestif chronique entraineront des tensions et hyperpressions sur votre périnée, vos organes voisins et peuvent entrainer une augmentation des vulvodynies.

La respiration : une arme clé en cas de douleur pelvienne

Un diaphragme hypertonique, une mauvaise respiration thoraco-abdominale, une mauvaise gestion des pressions thoracique, abdominale et pelvienne peuvent influer et augmenter les douleurs vulvaires.

Je vous conseille de travailler votre respiration en 4 temps (en travaillant principalement l’expiration) via des exercices de cohérence cardiaque.

L’acupuncture :

L’acupuncture peut être une thérapie très intéressante dans les douleurs pelviennes puisque cette disciplinaire peut travailler sur les fascias, le réseau vasculaire, la respiration, l’accompagnement des douleurs chroniques, les douleurs inexpliquées, les troubles gynéco-urinaires, de nombreuses physiologies corporelles, et les énergies du corps.

La sophrologie :

Pour mieux gérer le stress, la dépression, la douleur, le ressenti par rapport à la zone intime si douloureuse, mais également apprendre à respirer.

Autres thérapies :

La thérapie cognitivo-comportementale, l’hypnothérapie et un accompagnement par un psychologue ou sexologue sont souhaitables puisque les vulvodynies ont un impact fort sur le psychisme et le physique des patientes.

Pluridisciplinaire :

Je vous conseille de vous entourer d’une équipe de thérapeutes qui connaissent bien ce sujet afin de vous aider au mieux dans vos douleurs. Je travaille sur ce sujet avec :

Voici un tableau que j’ai crée en retraçant les différents produits que vous pouvez utiliser pour soulager vos douleurs vulvaires. Ce tableau n’est pas exhaustif et les noms des produits sont donnés à titre indicatif.

Attention, tout produit doit être testé au préalable pour éviter toute réaction indésirable. Si besoin, demandez conseils à votre médecin, à un pharmacien ou tout professionnel spécialisé dans le domaine.

error: Content is protected !!

Dr Géraldine Dantin-Gairard

Acupunctrice

Ostéopathie et Acupuncture, une alliance efficace

Nos deux professions se complètent par sa vision globale de la personne. Nous établissons ensemble un traitement multidisciplinaire spécifique à la problématique de notre patient pour l’aider selon différents niveaux (physique, émotionnel, tissulaire…). 

L’acupuncteur regardera les endroits clés énergétiques du corps et l’ostéopathe s’occupera plus de la mécanique (dit « somatique »).

Nous travaillons main dans la main sur : 

  • Les douleurs aigues et chroniques, 
  • Les douleurs vives et/ou inexpliquées ;
  • Les troubles respiratoires et ORL ;
  • Les troubles de fertilité chez l’homme et la femme ;
  • Les troubles digestifs, urinaires et gynécologiques ;
  • Les troubles anxiodépressifs, le stress, le burn-out, la dépression et les troubles émotionnels…

Pour obtenir des résultats plus durables ou complets l’acupuncteur référera le patient chez l’ostéopathe, et inversement ou les deux approches seront envisagées dans le même temps pour optimiser la récupération du patient.

N’attendez plus pour aller mieux !

Liens  : 


« L'acupuncture - une médecine ancestrale au service de notre santé »


« C'est pas sorcier - Ostéopathie, acupuncture : comment ça marche ? »


Prendre rendez-vous

CHRISTINE HUSTACHE

NATUROPATHE

Je travaille depuis plus d’un an et demi avec Christine HUSTACHE, naturopathe. 

Pourquoi ? Parce ce que l’ostéopathie et la naturopathie sont deux thérapies 100% complémentaires par leur vision holistique du patient ! Mieux encore, la naturopathie peut intervenir là où se trouvent les limites de l’ostéopathie et inversement!

La Naturopathie et ses bienfaits…

La naturopathie connait un essor ces dernières années.  Tout comme l’ostéopathie, la naturopathie prend en considération tous les aspects de la personne replacée dans son environnement et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur sa cause et même la cause de la cause !

Médecine avant tout préventive, la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels grâce à 3 piliers majeurs :  la nutrition, l’exercice physique et la gestion des émotions.

Lors d’une séance naturopathique, Christine établit un bilan révélant votre niveau de vitalité, vos surcharges/carences, vos déséquilibres. Puis, elle vous donnera des conseils qui VOUS seront adaptés, afin de rétablir et renforcer vos capacités d’auto-guérison et vous ramener vers un bien-être total. 

Une équipe à vos côtés :

Nos deux professions permettent de prendre en charge, autant du point de vue de «l’extérieur » (ostéopathie) que de « l’intérieur »(naturopathie) les altérations et indications suivantes :

  • L’accompagnement de la grossesse, le post partum, visite périnatale du nourrisson,
  • L’accompagnement d’états dépressifs, le stress, l’anxiété, certains troubles du sommeil et de l’attention…
  • Troubles vasculaires : hémorroïdes, congestion veineuse, œdèmes, jambes lourdes…
  • Troubles digestifs : dysbiose intestinale, constipation, diarrhée, ballonnement, RGO, troubles hépato-biliaires, candidose…
  • Troubles gynéco-urinaires : cystites, troubles de fertilité, l’énurésie, douleurs de cycles, ménopause, andropause, trouble érectile, endométriose …
  • Douleurs pelvi-périnéales : névralgie pudendale, névralgie clunéale, syndrome myofascial du périnée/bassin, douleur de rapport sexuel, vaginisme…
  • Troubles respiratoire et ORL : asthme, allergies, rhinites, sinusites, vertiges, migraines, céphalée, acouphène, douleur de mâchoire…
  • Le suivi sportif : optimisation des entrainements, compétitions, récupérations, stratégie alimentaire 
  • La prévention : la possibilité du bien vieillir et du « mieux » être de manière générale.

Autres actions de la naturopathie : 

• Le sevrage tabagique, désordres et intolérances alimentaires, prise en charge obésité

• Les déséquilibres hormonaux, syndrome de fatigue chronique, gestion du sommeil,

• La réflexologie plantaire, drainage lymphatique bien être, massage « DETOX »


Lien vers son site


Prendre rendez-vous

KEVIN POULETTE

PRATICIEN EN HYPNOSE ET PNL

Depuis 2019, je travaille en équipe avec Kévin Poulette, diplômé d'une licence en psychologie et certifié en hypnose Ericksonnienne et en PNL de l’école Psynapse. Installé dans un cabinet à Montsevroux et se déplaçant sur tout Le Grand Lyon depuis le 1er avril 2017, Kévin Poulette est spécialisé dans l'accompagnement par l'hypnose et la PNL

  • L’hypnose Ericksonienne est une technique qui vous accompagne pour l’accomplissement d’objectifs personnels.
  • La PNL (Programation Neuro-Linguistique), quant à elle, est une technique d’approche qui aide les personnes à atteindre leurs objectifs. La PNL vient donc en complément. Quand l’hypnose s’adresse à l' inconscience, la PNL vous fait travailler de manière consciente.

Les 2 méthodes sont cependant plus que complémentaires. En effet, elles peuvent être abordées de manière indépendante l’une de l’autre, puisqu’elles possèdent toutes deux leur propre efficacité. Cependant, ils ne seront que plus efficaces en coopération avec d'autres outils thérapeutiques tels que l'ostéopathie, la sophrologie etc.

Quels sont les objectifs que l'hypnose et la PNL peuvent vous permettre d'accomplir :

  • gestion des émotions
  • arrêt du tabac
  • deuil
  • gain de confiance en soi
  • angoisse et anxiété
  • phobies
  • et beaucoup d'autres

Lien vers son site