Voici plusieurs conseils pour aider votre bébé avec ses RGO et les prévenir efficacement !

VOIR UN MEDECIN OU UN PEDIATRE

Il est important de consulter un médecin pour les reflux de votre enfant, poser un diagnostic et établir le meilleur traitement possible pour le soulager.

UN SUIVI OSTEOPATHIQUE

Bien souvent, l’ostéopathie peut aider à soulager voire faire disparaitre les reflux de votre nourrisson. Pour plus d’information, vous pouvez consulter mon article à ce sujet : BEBE ET REFLUX (RGO) : QUE PEUT FAIRE MON OSTEOPATHE ?

BIEN NOURRIR SON ENFANT :

  1. Pour la prise des repas, préférez une pièce silencieuse afin que le bébé et vous-même soyez dans les meilleures conditions possibles.
  2. Dans la journée et lors des repas, essayez d’alimenter l’enfant dans une position semi-verticale, et positionnez l’enfant dans un siège un peu incliné (type transat ou relax pour bébé) ou sur une chaise haute, selon son âge ; afin qu’il ne soit pas complètement allongé.
  3. La mise au sein ou au biberon ne doit ni être trop longue ni trop fréquente afin de ne pas « trop nourrir » et créer un trop-plein gastrique.
  4. Fractionnez les repas en plus petite quantité, avec des pauses pour permettre à votre enfant de faire un rot. Ces pauses permettront au bébé d’évacuer l’air absorbé lors des tétées et pouvant distendre son estomac et ainsi éviter le reflux.
  5. Veillez à ce qu’il y ait du lait et non de l’air dans la tétine. De même, il ne doit pas y avoir de grumeaux dans le biberon.
  6. Adaptez au mieux le débit de la tétine et la quantité de lait donnée. Regardez si le bébé attrape bien le mamelon ou la tétine avec sa langue.
  7. Le lait froid peut accentuer les régurgitations, pensez à le faire tiédir. Le lait maternel aura tendance à être plus digeste et limite le risque de reflux. Des laits spéciaux anti-régurgitations (enrichis en amidon) existent dans le commerce, parlez-en à votre pédiatre.
  8. Après chaque repas, et aussi à distance des tétées ou des biberons, faites-lui faire des rots.
  9. Evitez de le bercer ou de le bouger et laissez-le au calme pendant et après la tétée (changer le avant les tétées par exemple).
  10. La diversification par l’introduction d’aliments solides pourra s’effectuer à partir des 4 mois de votre nourrisson afin de diminuer les reflux.

L'ostéopathie

Il est conseillé que la future maman soit suivie par un ostéopathe avant même l’accouchement. Pendant les premiers mois de vie de votre bout de chou, un  pourra répondre à vos questions et reprendre aussi certains de nos conseils cités ci-dessous. Ils encouragent en outre sur ce reportage à consulter votre ostéopathe pour bébé !

LE POSITIONNEMENT DE VOTRE ENFANT :

  1. Tenez votre bébé le plus souvent possible vertical (position qui permet d’évacuer plus facilement les gaz par le haut) ;
  2. Essayez de ne pas faire trop bouger votre enfant après le repas, de lui faire faire le dernier rot et d’attendre un peu (30 minutes au moins), à la verticale, avant de le coucher. La position couchée exerce une pression sur l’estomac.
  3. Jusqu’à deux mois, couchez bébé sur le côté (alternativement et sous surveillance), en veillant bien à ce que le bras et la jambe côté lit soit perpendiculaire à son corps pour éviter qu’il ne se retourne sur le ventre totalement.
  4. Lors de la mise au lit, mettez votre enfant sur le dos, avec une surélévation de la tête de 30 degrés environ (attention pas d’oreiller au-dessus du matelas mais il doit être placé en dessous le matelas !) pour réduire les reflux après le repas.
  5. Sous supervision parentale, vous pouvez stimuler votre enfant en position ventral Ceci permet un appui bénéfique sur le diaphragme (muscle de la respiration) et un allongement la chaine musculaire antérieure pour diminuer la pression abdominale.

VIDEZ SON PETIT NEZ :

Comme expliqué dans mon article sur les RGO des bébés, l’inflammation de l’œsophage du nourrisson par les reflux peut entrainer une augmentation de la sécrétion de mucus.

Vous avez déjà vécu cette expérience de vouloir manger un délicieux plat mais d’avoir un gros rhume en même temps ?

Vous n’avez alors pas le cœur à l’ouvrage. Imaginez ce que peut ressentir votre nouveau-né, et pensez à bien lui moucher le nez pour dégager tout inconfort respiratoire.

VÊTEMENTS :

Ne pas trop serrer les couches et les vêtements de bébé.

TABAC :

Le tabagisme passif à côté de votre bébé favorise le relâchement du muscle entre l’œsophage et l’estomac et donc, la survenue des régurgitations chez votre enfant.

error: Content is protected !!

Dr Géraldine Dantin-Gairard

Acupunctrice

Ostéopathie et Acupuncture, une alliance efficace

Nos deux professions se complètent par sa vision globale de la personne. Nous établissons ensemble un traitement multidisciplinaire spécifique à la problématique de notre patient pour l’aider selon différents niveaux (physique, émotionnel, tissulaire…). 

L’acupuncteur regardera les endroits clés énergétiques du corps et l’ostéopathe s’occupera plus de la mécanique (dit « somatique »).

Nous travaillons main dans la main sur : 

  • Les douleurs aigues et chroniques, 
  • Les douleurs vives et/ou inexpliquées ;
  • Les troubles respiratoires et ORL ;
  • Les troubles de fertilité chez l’homme et la femme ;
  • Les troubles digestifs, urinaires et gynécologiques ;
  • Les troubles anxiodépressifs, le stress, le burn-out, la dépression et les troubles émotionnels…

Pour obtenir des résultats plus durables ou complets l’acupuncteur référera le patient chez l’ostéopathe, et inversement ou les deux approches seront envisagées dans le même temps pour optimiser la récupération du patient.

N’attendez plus pour aller mieux !

Liens  : 


« L'acupuncture - une médecine ancestrale au service de notre santé »


« C'est pas sorcier - Ostéopathie, acupuncture : comment ça marche ? »


Prendre rendez-vous

CHRISTINE HUSTACHE

NATUROPATHE

Je travaille depuis plus d’un an et demi avec Christine HUSTACHE, naturopathe. 

Pourquoi ? Parce ce que l’ostéopathie et la naturopathie sont deux thérapies 100% complémentaires par leur vision holistique du patient ! Mieux encore, la naturopathie peut intervenir là où se trouvent les limites de l’ostéopathie et inversement!

La Naturopathie et ses bienfaits…

La naturopathie connait un essor ces dernières années.  Tout comme l’ostéopathie, la naturopathie prend en considération tous les aspects de la personne replacée dans son environnement et cherche à agir, non pas sur le symptôme, mais sur sa cause et même la cause de la cause !

Médecine avant tout préventive, la naturopathie vise à maintenir et/ou rétablir la santé par des moyens naturels grâce à 3 piliers majeurs :  la nutrition, l’exercice physique et la gestion des émotions.

Lors d’une séance naturopathique, Christine établit un bilan révélant votre niveau de vitalité, vos surcharges/carences, vos déséquilibres. Puis, elle vous donnera des conseils qui VOUS seront adaptés, afin de rétablir et renforcer vos capacités d’auto-guérison et vous ramener vers un bien-être total. 

Une équipe à vos côtés :

Nos deux professions permettent de prendre en charge, autant du point de vue de «l’extérieur » (ostéopathie) que de « l’intérieur »(naturopathie) les altérations et indications suivantes :

  • L’accompagnement de la grossesse, le post partum, visite périnatale du nourrisson,
  • L’accompagnement d’états dépressifs, le stress, l’anxiété, certains troubles du sommeil et de l’attention…
  • Troubles vasculaires : hémorroïdes, congestion veineuse, œdèmes, jambes lourdes…
  • Troubles digestifs : dysbiose intestinale, constipation, diarrhée, ballonnement, RGO, troubles hépato-biliaires, candidose…
  • Troubles gynéco-urinaires : cystites, troubles de fertilité, l’énurésie, douleurs de cycles, ménopause, andropause, trouble érectile, endométriose …
  • Douleurs pelvi-périnéales : névralgie pudendale, névralgie clunéale, syndrome myofascial du périnée/bassin, douleur de rapport sexuel, vaginisme…
  • Troubles respiratoire et ORL : asthme, allergies, rhinites, sinusites, vertiges, migraines, céphalée, acouphène, douleur de mâchoire…
  • Le suivi sportif : optimisation des entrainements, compétitions, récupérations, stratégie alimentaire 
  • La prévention : la possibilité du bien vieillir et du « mieux » être de manière générale.

Autres actions de la naturopathie : 

• Le sevrage tabagique, désordres et intolérances alimentaires, prise en charge obésité

• Les déséquilibres hormonaux, syndrome de fatigue chronique, gestion du sommeil,

• La réflexologie plantaire, drainage lymphatique bien être, massage « DETOX »


Lien vers son site


Prendre rendez-vous

KEVIN POULETTE

PRATICIEN EN HYPNOSE ET PNL

Depuis 2019, je travaille en équipe avec Kévin Poulette, diplômé d'une licence en psychologie et certifié en hypnose Ericksonnienne et en PNL de l’école Psynapse. Installé dans un cabinet à Montsevroux et se déplaçant sur tout Le Grand Lyon depuis le 1er avril 2017, Kévin Poulette est spécialisé dans l'accompagnement par l'hypnose et la PNL

  • L’hypnose Ericksonienne est une technique qui vous accompagne pour l’accomplissement d’objectifs personnels.
  • La PNL (Programation Neuro-Linguistique), quant à elle, est une technique d’approche qui aide les personnes à atteindre leurs objectifs. La PNL vient donc en complément. Quand l’hypnose s’adresse à l' inconscience, la PNL vous fait travailler de manière consciente.

Les 2 méthodes sont cependant plus que complémentaires. En effet, elles peuvent être abordées de manière indépendante l’une de l’autre, puisqu’elles possèdent toutes deux leur propre efficacité. Cependant, ils ne seront que plus efficaces en coopération avec d'autres outils thérapeutiques tels que l'ostéopathie, la sophrologie etc.

Quels sont les objectifs que l'hypnose et la PNL peuvent vous permettre d'accomplir :

  • gestion des émotions
  • arrêt du tabac
  • deuil
  • gain de confiance en soi
  • angoisse et anxiété
  • phobies
  • et beaucoup d'autres

Lien vers son site